Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 novembre 2014 4 20 /11 /novembre /2014 11:07
Zida Dégage

Zida Dégage

Pourquoi  l’opposition Burkinabé a été incapable d’assumer sa responsabilité ?

 

Zida va gouverner à travers Michel Kafando. C’est le retour de Blaise l’assassin par la petite porte.

C’est un tour de passe-passe assez grossier du reste que Zida a utilisé pour rester à la tête de l’Etat. Il faut, maintenant, à chaque fois qu’un militaire dit qu’il n’est pas intéressé par le pouvoir, commencer à se méfier. 

 
D’une façon assez habile et devant la démission des politiques du CFOP, Zida s’est progressivement accaparé des manettes de la transition, pour mieux organiser son maintien à la tête de l’Etat.

Dans un premier temps, Zida a conduit et orienté l’écriture de la charte de la transition. Il a réussi à faire des militaires (surtout ceux qui l’entourent), les maîtres du jeu. La charte que la société civile et politique s’est échinée à écrire a été mise de côté pour lui substituer « la note de cadrage » devenue, contre-proposition et finalement « la charte de transition ». Elle replace les militaires en bonne position dans l’ensemble des instances de la transition. Au CNT, il y a 25 militaires, pour un total de 90 postes à pourvoir. Pour qui connait l’esprit de discipline militaire, autant dire, ils seront la tour de contrôle du CNT. Parce que comme Zida a pu le faire avec le collège de désignation, il va acheter les voix dont il a besoin pour faire passer ce qu’il veut. S’il ne peut pas acheter, il va passer par l’intimidation, exactement comme cela se faisait sous Blaise Compaoré. Les minutes du collège de désignation donnent vraiment de la stupeur. Mais aussi matière à préoccupation, puisque ce sont les sommités du pays, qui y étaient et qui ont validé un dole. Quand Michel Kafando arrivait ce soir-là au palais des banquets de Ouaga 2000, il savait qu’il en repartirait président. Donc, il n’y avait pas de compétition. Tout a été fait de sorte à retourner, sans trop de difficultés apparemment les membres de la société civile du collège de désignation. Ce sont eux qui ont été les bourreaux de leurs propres candidats, devant un collège médusé.

La question de l’éthique…

Tout ce qui est construit sur du faux, ne peut pas prospérer. Les mossi aiment dire que « le champs  du mensonge est très large. Sauf qu’il ne produit pas de graine ». Le tort de Blaise Compaoré et de son régime c’est d’avoir cru, qu’ils pouvaient mentir sur tout et s’en sortir. Ç’a duré près de 30 ans. Ironie du sort, c’est Zida qui est aujourd’hui son principal pourfendeur. Son discours dit « historique », à l’occasion de la signature de la charte, était un véritable réquisitoire contre Blaise, mais avec l’inconvénient que c’est dans son dos. Comme disaient les latins « le verbe s’envole et les écrits restent ». En 2003, c’est le même Zida qui disait d’interdire « Bendré et L’Evénement, dans les casernes, parce que ce que nous disions de Blaise n’était pas acceptable ». Une décennie après, il est plus virulent que nous. Sauf que Blaise n’est plus là.

Cette transition s’engage sur des rails qui font craindre pour son lendemain. Les politiques pensent ne pas s’en préoccuper. Espérons qu’ils ne s’en mordent pas les doigts un matin. La société civile c’est totalement liquéfié devant les appétits des postes. Depuis la désignation de Michel Kafando, c’est la foire d’empoigne. Une bataille de chiffonniers pour les postes. Zida, en profite pour dérouler les instruments de son règne absolu. Comme Blaise, il n’a pas l’intention de s’arrêter en douze mois. Ceux qui l’ont rencontré ces derniers jours ont vu un homme métamorphosé dans la posture d’indispensabilité. Comme Blaise, il pense que sans lui « la transition ira dans tous les sens ». Comme Blaise, il pense qu’on peut acheter les gens. Pour rendre le peuple content, il lui a offert, l’entrée gratuite au stade du 4 août, à l’occasion du match Angola – Burkina. Où a-t-il trouvé cet argent ? Est-il lui aussi déjà immensément riche ? Le bon peuple ne se pose pas ses questions. Il regarde « Zoro Zida » envoyer en prison les méchants de l’ancien régime ; Christophe Ilboudo, viré et coffré, le gars de la SONABHY viré. Guiro renvoyé en prison…La liste sera longue. Cela fait bien plaisir au bon peuple qui maintenant fait des haies honneurs pour applaudir Zida.

Il vient de dissoudre les conseils municipaux. Que dit la loi ? Mais personne ne s’en fout. Zida c’est la loi. Exactement comme Blaise. C’est de cette même façon que Blaise s’était comporté et avait fini par croire que la loi, « c’est son bon vouloir ». Si Zida viole la loi, même pour le bien. Il violera la loi aussi pour le mal. Ce sont des choses, qu’il ne faut pas commencer, car une fois c’est fait, on ne s’arrête plus jamais. Va-t-il dans les jours à venir, abroger la loi sur les collectivités et en faire une autre ? C’est fort possible. Mais c’est le début de l’engrenage. Qu’est-ce qui urge ? Pourquoi ne pas faire les choses dans le cadre de nos lois ? Comme président du Conseil supérieur de la magistrature, pourquoi le président Kafando, ne réunirait pas l’instance pour impulser une nouvelle dynamique et permettre aux juges de faire leur travail. Si Zida fait dans le spectaculaire est-ce pour épargner certains ?

Nous voilà donc engagé dans une transition qui nous échappe. Nous avons pensé que nous étions maitre des événements après le 30 octobre. Aujourd’hui nous sommes réduits à les subir. Tout est entre les mains d’un seul ; Zida.  C’est vrai que les révolutions ne profitent jamais à ceux qui les déclenchent. C’est là où nous sommes aujourd’hui…

Par NAB

Source : http://netafrique.net

Partager cet article

Repost 0
Published by Afrohistorama Media afrohistorama, Toute l'histoire sans histoire - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • Le blog de afrohistorama.over-blog.com
  • : AFROHISTORAMA Toute L’histoire sans histoire. CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS VOULU SAVOIR ET VOIR.
  • Contact

EVENEMENT

 

PROSPECTUS.jpg

 

Invitation: DEVOIRE DE MEMOIRE

Expo um1

CITOYENS

POUR LA MEMOIRE DU CAMEROUN

Affiche-semaine des heros et martyrs  

Renseignements:

Email : neuronesnews@gmail.com 

Mobile : 0033 (0)6 26 29 43 29

______________________________________________

 

Cote d'Ivoire le coup d'etat

 

 

Recherche

DIVERS

 


L’Observatoire des Elections

de la Diaspora Camerounaise

(OEDC)

OEDC-copie-1.jpg


Email: oedc-info@oumarou.net

 Google+:

observatoirelectioncameroun@gmail.com

 

France:0033(0)6 26 29 43 29

Belgique:0033(0)4 83 69 23 12

 

Skype: oelection-cameroun

Facebook: observatoire des élections

de la diaspora camerounaise

 

 

  ........................................................................................

Image historique

Artistes-et-ecrivains-noirs-en-1956.jpg

1956, Premier Colloque des Ecrivains et Artistes Noirs.

Du 19 au 22 septembre 1956 s'est tenu le premier congrès des écrivains et artistes

noirs à la Sorbonne organisé par Alioune Diop.

On pouvait y voir Amadou Hampathé Bâ (Mali), Léopold Sedar Senghor

et Cheikh Anta Diop (Sénégal), Aimé Cesaire et Frantz Fanon (Martinique),

Marcus James (Jamaïque), Richard Wright (Amérique), Jean Price Mars

 

 

----------------------------------------------------------------------

LISTE DES PAYS AFRICAINS ENCORE SOUS

OCCUPATION  ETRANGERE.

 PAYS                         TERRITOIRES OCCUPANTS
ILES CHAGOS                      Royaume-Uni
                                                 (Bases militaires de
                                                  DIEGO GARCIA)

2. ILE SAINTE HELENE         Royaume-Uni

3. ILES CANARIES                   Espagne
 
4. LES AÇORES                        Portugal

5. LES ILES MADERES            Portugal

6. LA REUNION                          France

7. MAYOTTE                                 France
8. CEUTA ET MELILLA               Espagne
Source : Union Africaine

------------------------------------------------------------


annonces

 

 


code noir

  CLIQUER: LE CODE NOIR

Ou recopier le lien ci-dessous

http://www.youtube.com/watch?v=XcSxRoCqbmk

 

 

Solomon-290x217

 

Histoires oubliées, histoires occultées

Solomon Northup (1808-1857)

La bande-annonce de 12 Years A Slave en VF 

AU CINEMA EN France à partir du 22 janvier

link

  CLIQUER:  BANDE ANNONCE

Ou recopier le lien ci-dessous

http:http://www.afrohistorama.info/article-la-bande-annonce-de-12-years-a-slave-en-vf-la-biographie-de-solomon-northup-122184090.html

 

 

  affiche-contre-l-esclavage-monetaire_001.jpg

 

images divers5

 

Affirmation

 

   ONU-complice-du-genocide-au-kongo.jpg

 

      Logo-Afrohistorama

      AFROHISTORAMA TV

 

  La-pensee-Africaine-Mbombog-Bassong.jpg

http://www.youtube.com/watch?v=b79adXinxYI&feature=share

Mbombog Mbog Bassong* est issu d’une famille fortement christianisée, d’un grand-père maternel chrétien et d’un grand-père paternel chrétien. En 1988, il rencontre Mbombog Nkoth Bisseck qui marque le deuxième tournant de sa vie après celle de Cheikh Anta Diop en 1986 à Paris. Chez ce dernier, il prend conscience de l’importance de l’histoire pour l’éveil de l’Afrique tandis que le premier assure son éducation initiatique. Aussi se décide-t-il de rompre avec le modèle chrétien et découvre, dans la connaissance africaine, un réservoir de savoirs dont l’humanité a à peine tiré quelque enseignement digne d’intérêt.

 ----------------------------------------------

 

 

simiol.jpg

     

  Mama Simone don't cry:

http://www.youtube.com/watch?v=Yz523NV-lLk

  Libérez Gbagbo:
 

http://www.youtube.com/watch?v=Jz0KXYq5l8g 

 

Massacres en Côte d'Ivoire       

http://www.youtube.com/watch?v=ylZgCoSsIh8

---------------------------------------------------------------------------

 

Liste des principales langues par pays africain


Algérie Arabe, Berbère            
Angola Kimbundu, Umbundu, Siope
Bénin Fon, Yoruba, Gun, Mina, BA’Atonou,

Dendi, Ditammari et Yom
Botswana Setswana
Burkina Faso Mossi, Dioula, Peul
Burundi Kirundi, Swahili
Cameroun Bassa, Bamoun, Fang, Fulani
Cap Vert Criuolo
RCA Sangho, Arabe, Hausa, Swahili
Tchad Sara, Arabe
Comores Shikomoro
RDC Swahili, Lingala, Ishiluba, et Kikongo
Congo Lingala, Kikongo
Côte d'Ivoire Baoule, Bete, Senoufo, Dioula
Djibouti Arabe, Afar, Somali
Egypte Arabe, Nubian
Guinée Equatoriale Fang, Bubi, Créole
Erythrée Afar, Bilen, Kunama, Nara, Arabe, Tobedawi, Saho,
Tigre, Tigrinya
Ethiopie Amharic, Oromigna, Tigrigna
Gabon Fang, Myene, Bateke, Bapounou/Eschira, Bandjabi
Gambie Manding, Wolof, Diola, Fulani
Ghana Ashanti, Brong Ahafo, Twi, Fanti, Ga, Ewe, Dagbani
Guinée Malinké, Susu, Fulani
Guinée-Bissau Criolo, Fulani, Manding, Pepel, Balante
Kenya Swahili
Lesotho Sesotho; Zulu and Xhosa
Libéria Mende
Libye Arabe
Madagascar Malgache
Malawi Chichewa
Mali Bambara, Songhai, Fulani, Arabe, Senoufo,
Malinke
Mauritanie Hassania, Arabic, Wolof, Soninke, Fulani
Maurice Creole, Hindi, Urdu, Hakka, Bojpoori
Maroc Arabe, Berbère
Mozambique Changana, Ndau, Makonde
Namibie Oshivambo, Herero, Nama, Afrikaans
Niger Hausa, Songhai, Arabe, Fulani
Nigeria Hausa, Yoruba, Igbo, Fulani
Rwanda Kinyarwanda
RASD Hassania, Arabe
São Tomé et Principe Forro
Sénégal Wolof, Fulani,Serer, Diola, Manging, Sarakolé
Seychelles Seselwa
Sierra Leone Mende, Temne, Krio
Somalia Somali, Arabic
Afrique du Sud Xhosa, Zulu, Afrikaans, Ndebele, Sesotho sa
Leboa, Sesotho, Swati, Xitsonga, Setswana,
Tshivenda
Soudan Arabe, Nubien, Dinka, Masaleet Shuluk, Nueer,
Zandi,Fur
Swaziland Swazi
Tanzanie Swahili
Togo Ewé, Mina, Kabyé, Cotocoli
Tunisie Arabe
Ouganda Swahili, Luganda, Ateso, Luo
Zambie Bemba, Kaonda, Lozi, Lunda, Luvale, Nyanja,
Tonga
Zimbabwe Ndebele, Shona

Source : Union Africaine